Entreprenariat

L’odyssée d’une première année en auto-entreprise

Une année s’est envolée depuis cette décision : « Elle s’appellera Scarantino Events, ma propre agence d’événementiels, ma propre auto-entreprise». Un processus parsemé d’embûches se dessinait devant cette idée folle, devenir auto-entrepreneur, et je n’en avais qu’à moitié conscience. Ce n’était effectivement pas aussi simple que de l’écrire en lettre d’or sur ce qui sera plus tard, ma première carte de visite. Il fallait en premier lieu s’équiper pour faire face à toutes ces nouvelles aventures, car le courage et la motivation ne suffiraient peut-être pas. 

carte de visite Scarantino Events

L’idée, l’envie, le rêve 

Après des études artistiques en graphisme, l’envie de créer et gérer mes projets est devenue brulante. Le design me permettait de nouer mes premiers liens avec le monde de l’entreprise, de rencontrer mes premiers clients. Mais après plusieurs voyages à travers le monde l’idée de créer des liens plus forts avec mes clients et mes collaborateurs s’est faite ressentir. C’est en étant conviée à un mariage que j’ai réalisé ! La complicité des mariés, le bonheur de leurs familles, cet instant de partage où le monde semble se résumer à un moment, une seconde. Le mariage était parfait et surtout : Organisé. Je voulais moi aussi faire partie de cette organisation, imaginer et partager ces moments dans mon travail. En rentrant sur Lyon je me suis inscrite à une Formation dispensée par l’International Wedding Institute où j’ai pu rencontrer de futures consoeurs, me former et imaginer pour la première fois de concrétiser mon rêve.

carte de visite de Scarantino Events
carte de visite Scarantino Events

Vous, votre projet, votre environnement

Evidement il ne suffit pas de crier sur tous les toits que sa petite entreprise est lancée (même si cela peut être utile parfois). Il faut se renseigner sur l’aspect juridique de votre activité, son développement, son image, son identité en quelque sorte. Et c’est là que commence la pile de choses à faire, avant même d’avoir ses premiers clients. C’est effrayant. Les avis se contredisent, les réponses fiables se font rares et on perd petit à petit confiance en soi. Ce qui est le plus déroutant c’est de se définir comme jeune, entrepreneur, femme, face au monde de l’entreprise (et surtout votre banquier). Dans ce genre de moments, inévitables d’ailleurs, retournez à l’essentiel. Votre famille, vos amis, ceux qui croient en vous. Ce sont eux qui vous aideront à porter votre rêve et vos convictions. 

La confiance n’est-elle pas le remède au stress habituellement ?

Vous voilà sous votre meilleur jour, prêt(e) à découvrir, créer, rencontrer… Rencontrer ? Oui, le meilleur moyen de progresser est de rencontrer. Des prestataires, des collaborateurs, des clients. Et ces premières rencontres ne se font pas sans stress. Très franchement la plupart des personnes qu’on rencontre ne sont pas des dragons et tout se passe bien ! Mais il est récurrent que notre ami le stress vienne aussi s’inviter dans ces rencontres. Pour le faire taire ? La préparation, chacune de vos rencontres se doit d’être pensée et désirée. Il n’y a pas de secret, intéressez vous aux autres, ils s’intéresseront à vous. Si malgré cela vous vous sentez dépassé par le stress entrainez vous avec vos proches à faire de faux rendez-vous, il n’y a rien de ridicule là dedans et si ça peut vous permettre de vous sentir à l’aise le jour J, n’hésitiez pas.

« Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté… »
Henri Jeanson

Vous avez signé votre premier contrat, vous avez survécu à vos premiers rendez-vous, votre confiance en vous est revenue et un sentiment de victoire vous envahit !Malheureusement ce n’est pas fini. Il faudra concevoir votre environnement, votre entourage. N’hésitez pas à échanger avec votre milieu professionnel, il n’est jamais avare de bons conseils. J’ai pu faire l’expérience de l’entraide entre consoeurs/confrères. Dans mes anciennes expériences je n’avais jamais vraiment fait appel aux « soutiens» comme on peut en avoir de la part de personnes qui sont dans la même situation que vous. Forcée de constater que l’auto-entreprise ne vous laisse pas vraiment le choix. Parmi ces belles rencontres, j’ai eu la chance de rencontrer Elodie de l’agence D-Day Wedding Planner Lyon. Elodie est la fondatrice de l’agence et je l’ai rencontrée en postulant à l’une de ses offres de stage pour la saison 2019. Elle m’a formée, conseillée, fait confiance. Et franchement, j’ai eu beaucoup de chance. Depuis la création de mon entreprise elle m’épaule et me guide dès que j’en ai besoin. Ne tournez pas le dos à l’expérience et aux méthodes approuvées par votre milieu, c’est une mine d’or intarissable.

A peine lancée, il est déjà temps de partager. C’est pourquoi je vous écris cet article sur mon blog. Même si je ne prétends pas répondre à toutes les problématiques liées à l’auto-entreprise, j’espère au moins que cette lecture a pu convaincre certaines personnes de rejoindre l’aventure en se sentant également accompagnées et soutenues.

Pour mieux nous connaitre filez sur @scarantino_events, il est plein d’inspirations 
et de moments du quotidien.

Pour plus d’informations ou l’envie de créer un bel événement ensemble n’hésitez pas à nous contacter.

PAR MARION SCARANTINO
SEPTEMBRE 2020